Il est là vers 22h00 ou proche d'un quatre heures.

Il peut nous réveiller tard dans la nuit,

nous tordre l'estomac comme un manque,

une p'tite faim.

Il se vie sous forme de saucisson baguette petits restes,

enfin quelque chose que l'on peut manger sur le pouce,

et il fait du bien...

Quelques fois on l'arrose d'un petit vin ou d'un café au lait,

tout ça pour faire taire cet horrible ventre,

que l'on à souvent de trop rebondissant.

J'aime cet douce aparté, qu'une fringale m'a obligé,

à dénicher ses quelques tartine de beurre, ou de friandise,

pour les engouffrer dans un geste solitaire.