Qu'est-ce que l'amour?

Est-ce cette chose que l'on ressent en soit à l'approche de l'âme soeur?

Mais lorsque cette sensation ne nous quitte plus, et devient comme maladif,

qu'en penser?

Comment le vivre?

Comment devient-il une chose que l'on subit?

Je ne pense plus a elle, mais qui elle?

Et pourtant mon âme est prise au plus intime de son être.

C'est sûr elle, elle est toujours quelque part en moi,

elle ne me quitte plus et pourtant les années coulent solitaire,

sans avoir de ses nouvelles.

Reste que les souvenirs qui ne me reviennent, même plus tard dans le temps,

passe sur des images maintenant voilées, déformées, par l'oubli.

Est-ce la cassure qu'elle avait souhaitée, si c'est elle, qui ne sait jamais totalement refermée.

J'aimerais vivre de nouveau un nouvel amour, cette fois ci, si possible réelle,

car le virtuelle ma détruit à petit feu pourrie mon âme.

Au risque de me répéter: Tué à petit feu, dans ma vie de tout les jours.

Mon âme est devenu solitaire, et c'est  marginalisée de la vie, de l'amour du partage de l'échange en société.

Et je me répète encore.

Mais elle ma rendu insociable, et je me suis rendu complice de se ravage, sans un bruit sans un mot, à me détruire dans une solitude routinière, comme si j'étais perdu dans l'écheveau de la vie, sans espoir de retrouver un sourire, un échange complice avec celle qui me m'enlèvera peut-être une dernière fois dans l'espoir d'un amour sans fin,

Où la joie de nos enfants, feront taire les plus sceptique.

Je prie que ce jour arrive, au plus vite et que ce mal ancien me quitte,

car cette présence qui me fend l'âme, m'interdit à nouveau d'aimer.