Perdu à jamais dans les limbes.

L'homme enfant esseulés

retiré de la vie,

semble se confondre

dans la nature d'un ciel effacé.

A quand 'atterrissage

Le retour sur la terre tant convoité.

Les vents le retiennent dans l'aire

Il a l'aire de si plaire.

Pourtant il continu de vivre

Même si semble t-il, le destin le lui a volé.

Son regard s'ouvre au monde qui l'entoure

Ses rêves flottent comme en pleine mer

Son esprit nomme ses nouvelles sensations

pendant que sa main cherche le plus fidèlement à les retranscrire

Son esprit s'évade et pourtant est présent

Il est déjà las

A quand le repos, la joie.

L'en vole choisi a peut être  été effectué trop tôt?

Il se retourne contre le soleil

il est solitaire.

L'homme dans cette atmosphères contrasté s'étonne.

Il dicte ses émotions ses sensations de chaleur, froideur, joie, tristesse, espoir, désespoir, besoin envie.......drogue lourde....comme Sysiphe il  pousse sa pierre qui roule.

Enfin il s'imagine.