26 octobre 2010

BALADE DANS LA RUE

De ses yeux des larmes coulèrent Approchait-il du but? Quête. Tête. Aimer. Les herbes rugueuses devinrent, Jeunes pousses. Les feuillages lointain, Bleui par la profondeur. Coeur léger, comme euphorique. Bien être, Chaleur âcre. Le cervelet ivre de sensation, fait fantasmer. L'instinct reprend le déçus, trahissant mes pas. Flottement. Bruits répétitif, Loin devant, loin derrière, me firent lever la tête. Un avion signe son passage d'une envolée solitaire. Ligne blanche, éphémère. Sillons cotonneux, Dans le ciel... [Lire la suite]
Posté par pruvots à 14:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 octobre 2010

PROMENADE?

Brume poreuse, Rougie par le néant, S'éventre contre les statues glacées. Les bas reliefs ont disparus Détaché de toute étreintes, Ils avancent, lentement. L'espace diffère suivant nos pas Où contourne se perdent la déchirure du temps. Personne, ont se retrouvent, retournent. Nos deux corps tournent. Nous perdons pied, L'eau monte, Nous continuons de marcher. Au raz de l'eau le soleil s'empourpre.  
Posté par pruvots à 14:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2010

DESERT

Dans l'espace livide, De la sécheresse. Baigné de sueur le corps dégringole des dunes. L'autel de la pitié se lis (lire) sur son visage. Il descend, zigzag... Les dernières gouttes perlent sue ses tempes, Laves âcres, transpiration sur son visage. Le soleil frappe, au loin on peut voir, sa face scintiller. Eclats de feu, flammèche épaisses. Tombant, dégoulinant. Dans le sable desséché. Eponge naturelle Dans le ciel torride mer de sable aride L'homme c'est esquivé, Ivre de solitude, D'anxiété. De la marche il est... [Lire la suite]
Posté par pruvots à 14:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]