Douce fraicheur monotone et sereine

Glisse son corps sous les arcs de pierre.

Raisonne les pas d'une marche ancienne.

 

Arrive vers moi l'inconnue au sein nus.

 

Traverse dans les fleurs séchées,

Lointaine clarté.

Aube qui d'un jet d'eau,

Dentelle ta peau.

 

Mouvement du vent,

Amenant le parfum d'étoffe

Qui d'un geste lent,

Souligne ton corps.