Le noeud coulant,
Passe entre tes doigts,
Pendant qu'un regard discret,
Saisit la scène.
Dernier cri,
Qui d'un son maudit,
Eclatera,
Pendant que l'oeil,
S'éteind dans un pourpre de jadis.
Ta langue passe sur tes lèvres bleutées.
Ton corps s'agite tel une hirondelle.
Sache qu'une fois,
L'homme paraissait rire dans les aire.
Hilard, la tête basse, le tein verdatre.
Le ciel s'éclaire d'un rose pâle.
Le pantin s'afolle au bout de la corde.