Sans rapport à ce visage

Assouvi, mais plein d'amertume sauvage

Qui quelques fois semble sourrire,

Sous l'ombre d'un rejet

Qui soufle et qui expire

La lune se creuse.

L'inconnu, assorti d'une mine imparfaite,

Ressemble étrangement,

Aux reflets d'un spectre lointain.

Lhomme à la redingotte est parti, seul.

La silouhette, de son chapeau haut de forme,

Sépare la lueure ronde de la nuit.

Ses pas sont vides.

Il va dans la rue,

Marchant toujours plus loin,

Serrant les poings.

Enfin la Seine coule

Sur le pont, il s'arrête,

Contemplant la nuit.

Pour chaque souffle de vie,

Il prie, qu'il n'ira pas au paradis

Et pourtant il saute, puis coule.

Maintenant son chapeau flotte,

Dans le reflet, de la pâleur ronde de la nuit.