19 août 2011

FILLE DE JOIE

Niez le, Réquiem des plus belles valseuses. Ses corps chauds que l'on redemandent. Non pas ces pucelles, Mais plutôt celles qui t'envoient en laire, De ces anges là, Pour qui même Belzebuthe se laisserais prendre. Ah! Les joyeuses; Les putes.
Posté par pruvots à 01:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 août 2011

RENDEZ-VOUS

Je ne marche pas par paire. Pourtant, Je voudrais tant lui plaire... Comme dans le rythme, D'une musique, Afollée, La silouette d'une brune, Me cherche. Je l'attends Impatient. Elle me voit. Je lui sourrie, Prêt à l'union. Comme pour tisser un filin, Entre elle et moi... Elle m'observe, Ce rapproche de moi. Et viens le barratin. Dialogues. Bien être. Mais l'espace se dessère. Le fil rompe. Le temps presse. Les dernières parôles, Cassent et n'osent sortir. Dernier mots, Tendre baiser. A la prochaine.  
Posté par pruvots à 21:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 août 2011

ASSASSIN

Prendre la fin pour compagne. Une tâche de sang, Se dessine sur le tranchant, D'une lame fine. Le couteau, s'aiguise, S'effile, Dans la chaire. Le lit du ruisseau. Les bulles du lombrics, S'éparpille dans la nuit. Raclement strident. Les fers s'entrechoquent. L'acier à trempé, Il faut payer. Déjà il rançonne L'homme. Puis, inversant le mouvement, Parant le coups bas, Il tourne les talons. Part dans un rire strident. Laissant croire à sa victime, Une fuite possible. Mais dans un éclaire. L'homme ce tétanise. La... [Lire la suite]
Posté par pruvots à 02:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]