La rue chante ses louanges

Il respire,

Sur un banc il médite.

Devant lui des pigeons.

Du monde passe,

Respiration,

Encore une...

Il la regarde, elle le contemple.

Les regards se croisent.

Mais aucun deux n'osent dialoguer.

Le temps reprends ses droit,

Le monde continu de tourner.

Seule sur son banc,

Est-il condamnée?