Dans le bois,

Un doux alizé,

Font trembler mes cheveux,

Blanc.

Je vois,

L'orne troué,

Qui cache se soleil

D'oré.

Vaines pensées

Entre ciel et terre l'arbre

A lui aussi souffert

Debout sur mes étriers

Mon ombre se dresse.

Uh!!!hue!!!

Ma bouche articule

Tristement

Comme un cri solitaire

Pour qu'il avance

Vieil carne

Cheval de 8 ans

Je  me rassois sue la selle.

Mon cheval toujours au repos.